dimanche 10 janvier 2010

Adieu Mano, je t'aimais bien.

Triste nouvelle en ce jour : je viens d'apprendre la disparition de Mano Solo.

Fils du dessinateur Cabu, il était aussi doué pour le dessin que pour la chanson. On aimait ou on détestait mais il ne laissait pas indifférent.
Il était atteint du Sida depuis des années, mais tenait bon. Sa disparition n'est pas une surprise mais m'attriste profondément.
Sa voix éraillée ne me laissait pas indifférent, les thèmes qu'il abordait non plus. Sa poésie crue me plaisait, je lui ai toujours vu une filiation avec Renaud, en plus déglingué.

J'avais eu l'occasion de le rencontrer lors d'une séance de dédicace à la Fnac de Lille, où il avait fait valdinguer le cd piraté qu'un mec gonflé lui apportait en dédicace. Les coups de sang et les bons mots du bonhomme me plaisaient. Il m'a fait rire ce jour là et on a échangé quelques mots, perdus dans la foule. J'étais avec un ami de lycée aussi ce jour-là, un ami perdu de vue depuis puisqu'on s'est fâché.
Et pourtant, c'est au Lycée que nous l'avions découvert ensemble. Je sais qu'il est sans doute aussi ému que moi de la disparition de ce chanteur ce soir. Mano est associé invariablement à cette insouciance lycéenne que nous connaissions alors. Nous étions plusieurs de notre groupe à l'écouter à l'époque et à le chanter autour de nos premières bières décapsulées en plein air sur les remparts Boulonnais.

Demain, en partant au boulot, je sais que je réécouterai dans la voiture son double cd live au Tourtour, perle s'il en est, enregistré lors de la tournée de l'Internationale Sha la la.
La plage 9 « Je Suis Venu Vous Voir » sera de rigueur et je chanterai à m'en crever les poumons, seul dans la voiture, comme pour mieux sentir les paroles qu'il nous laisse.



Ce soir, je bois une bière devant le pc, à son souvenir. Demain, j'irai acheter ce dernier foutu album que je n'avais toujours pas pris le temps de prendre, le seul qui manque dans ma cdthéque. celui qui sera son dernier. Dur de réaliser ça.


Article du Monde

2 commentaires:

  1. Ouais, sale coup effectivement... Un gros regret de l'avoir jamais vu en live...

    RépondreSupprimer
  2. Y a des gens, comme ça, qui laissent des traces profondes dans ce que nous sommes. Moi, c'est un auteur de jdr. Mais j'peux comprendre la peine.

    RépondreSupprimer