jeudi 27 août 2009

A s'en relever la nuit...

En ce moment, je suis un peu timbré. Cela fait 3 nuits de suite que je frise l'insomnie, car dès que je me couche mon cerveau s'active malgré lui et finit par m'imposer de me relever pour aller tapoter un peu.

Du coup, il en ressort des idées éparses, qui ne verront sans doute jamais vraiment le jour (d'autant que l'année à venir va être chargée) et vont s'entasser dans le disque dur. Et ça tourne toujours autour de mes marottes habituelles.

Voilà ce qui est sorti de ces activités noctambules :
-les dernières touches au système simulant star wars, inspiré de BoL.
-la base d'un système dans un univers de Zombie (bref, reprise du défunt extinction, qui change de nom pour l'occasion).
-les bases d'un univers et d'un système space-cowboy à la Firefly -Mais sans doute trop proche de cet univers- avec l'intégration des magies que j'avais pondu il ya plusieurs années pour le défunt Twisted West (le thread sur casus existe peut-être encore...).
-un pitch de burst western un peu mystique sans être fantastique.
-quelques réflexions sur ce que pourraient devenir La Forge (concours Démiurges) et surtout sur la reprise de Faceless à la fois niveau background et système, tout en restant proche de la thématique originelle, mais mâtiné de prémisses de transhumanité.

Sans compter ce pitch lancé brusquement sur casus no pour déconner, mais qui comence à me titiller finalement :
2089 : Les ressources planétaires sont quasi-totalement épuisées. Seule l'énergie solaire permet encore de faire tourner les machines des scientifiques. L'humanité est proche du gouffre, incapable de subvenir aux besoins de sa population mondiale. Fuir vers les étoiles ou terraformer une autre planète de la galaxie n'est plus une option, le projet pour Mars a échoué il y a plus de 15 ans...

L'humanité n'a plus qu'un choix : se mettre en stase. De manière dictatoriale, les hommes sont conduits à se plonger dans un sommeil artificiel, reliés aux milliers de machines-ruches construites à cet effet. Il faudra plusieurs générations-éprouvettes avant que la Terre ne se soit ressourcée, mais la laisser à son état sauvage est la seule solution.
Pendant 4 siècles, la Terre sera en jachère, le bruit des hommes éteint, laissant place au ronronnement des batteries d'hommes élevés en sommeil dans les machines-ruches.

2389 ou à peu près : 2 siècles trop tôt, certains hommes, doués des connaissances fournies par les machines-ruches lors de leur stase, naissent au monde réel et s'extirpent des ruches pour remonter à la surface. La face du monde a changé : la végétation a presque tout recouvert, les villes abandonnées sont des ruines de lichen et de pierre...mais surtout, surtout, pendant le sommeil des hommes, l'évolution ne s'est pas stoppée et sur leur ancien monde de nouvelles races, affranchies du joug des hommes, ont pu muter et se sont élevées.
Que feront cette poignée d'hommes dans un monde vierge et nouveau qui les a, semble t-il, définitivement oublié?

Pitch qui comme le dit udo Femi : "On peut même prendre le parti de ne pas révéler aux joueurs ce qui s'est passé, version old school à la Planète des Singes. Genre ils se réveillent par accident (avec une mémoire limitée ou peu de souvenirs des événements liés à la stase obligatoire) et vont peu à peu découvrir ce qu'il en est..."

Bref, bien tentant tout ça.

Edit : le pitch est arrivé 2ème de l'amical concours organisé sur un thread du forum de casus no. Mon éternelle place... ;-)

Mais je n'aurais jamais, jamais, le temps.

Et en attendant, je suis en panne sèche depuis quelques temps sur les derniers écrits que je dois rendre pour les Ombres d'eseren. Rhaaah.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire