samedi 21 mars 2009

Quelques pnjs pour Imputrescibles (3) : Richard Swanson

Et on continue avec un chasseur de Zombie, un pur et dur un peu cinglé... Richard Swanson


PNJ 3 : RICHAR SWANSON
Occupation : Chasseur de zombies.
Histoire : Richard Swanson est issu d'une famille modeste de Chicago mais a réussi à faire fortune rapidement dans l'import/export avant que l'Europe soit coupée des états-unis suite à l'adoption des lois Finner. Même si Swanson avait senti le vent tournait et avait liquidé son entreprise, il n'a jamais retrouvé depuis sa richesse passée. Il en vit toujours mais celle-ci s'épuise rapidement même si Richard a revu son niveau de vie à la baisse.
Les nouvelles lois protectionnistes et le blocus anti-européen ont aussi valu à Swanson de perdre son hobby préféré : du temps de sa gloire, Richard Swanson laissait souvent la direction de son entreprise à un subordonné pour se rendre en Europe puis en Afrique afin de s'adonner à sa passion pour la chasse. De la chasse à cour aux safaris africains, il profitait de sa fortune pour varier les plaisirs, visiter les pays où il se rendait, et surtout traquer de nouvelles proies. Sa fortune lui permettait de choisir n'importe quel gibier et de le prendre en chasse avec le meilleur équipement qui soit et les meilleurs guides. Il n'était jamais plus heureux que quand il tenait l'animal recherché dans sa ligne de mire et appuyait enfin sur la gâchette : observer, viser, savoir attendre le bon moment, ni trop tôt, ni trop tard, savoir profiter de l'instant aussi, juste avant que le coup ne parte, juste avant que la cible ne s'affaisse sous le coup. C'était tout un art pour Swanson, une véritable raison de vivre. Et à force de s'adonner à son passe-temps favori, il est devenu un chasseur émérite et reconnu.
Ce temps est révolu désormais et Richard est rentré à Chicago après la première année de guerre. Il y réside désormais à plein temps, prisonnier involontaire et déchu de son pays natal. Mais si Richard s'est résolu à voir sa fortune régresser doucement et a parfaitement conscience qu'elle ne durera plus éternellement, il n'a pas su abandonner pour autant sa passion. Il l'a juste faite évoluer. Plus question bien entendu de quitter le pays, mais de nouvelles cibles sont venues à lui lorsque les morts ont commencé à se relever ici même à Chicago. Et désormais, Swanson , qui n'avait jamais eu dans son viseur de cible humanoïde, a appris à composer avec la nouvelle situation du monde. Les cibles sont moins variées, certes, du zombie et encore du zombie, mais Richard s'est rendu compte qu'il y en avait une multitude de sortes et, surtout, qu'ils étaient pour certains d'entre eux tout ce qu'il y a d'intelligents. C'est donc une proie tout à fait intéressante pour Swanson, une cible de choix. Résistante, parfois intelligente, dans tous les cas extrêmement dangereuse... et en nombre. Désormais, Richard Swanson à deux adages : « il y toujours quelque chose à tuer dehors... » et « il y en toujours plus que prévu... ».
Il n'est cependant pas idiot. S'il considère cette nouvelle cible comme une abomination sans nom et nourrit une rancune réelle vis-à-vis d'elle, la rendant responsable de sa situation actuelle, il sait aussi que cette nouvelle sorte de proie est dangereuse et prédatrice. Il se prépare donc longuement et très minutieusement à ses parties de chasse et en est devenu un véritable professionnel qu'on engage parfois pour se rendre dans des territoires trop risqués.
Malgré ses multiples rencontres avec les morts qui marchent, Richard n'a jamais été ni blessé, ni mordu et n'est donc aucunement contaminé. Il le doit à la fois à sa grande expérience, à son habileté mais aussi à son équipement, ses protections et toutes les précautions qu'il prend. Il en prend d'ailleurs de plus en plus depuis qu'il a été acculé par un trop grand nombre de zombies : il n'a pu tous les descendre à distance et deux d'entre eux sont arrivés au contact. Il a vidé les balles restantes de son revolver sur le premier et a fini le second à la machette. Richard n'oubliera jamais que ce dernier a refermé ses mâchoires sur lui et qu'il ne doit sa survie qu'à la protection que les dents du zombie ont rencontré et n'ont pas su percer. Si Swanson venait à être contaminé, il ne sait pas encore ce qu'il ferait... Il hésite entre deux solutions : soit il se suiciderait sur-le-champ mettant ainsi un terme à son « emprisonnement », soit il laisserait la maladie se déclarer pour connaître de nouvelles sensations et traquer enfin la proie qu'il s'est toujours interdite jusqu'ici : l'être humain.
Il participe pleinement à assainir les rues de Chicago même s'il chasse avant tout en périphérie pour ne pas être trop remarqué et avoir de trop gros problèmes avec les forces de l'ordre. Il sait que lorsque cela arrive, il est obligé d'acheter les policiers, et sa fortune n'est plus aussi extensible qu'auparavant. Son activité est dans tous les cas relativement tolérée, il n'est recherché pour aucun crime et ses permis de port d'armes sont tous en règle. Chacun parmi les policiers sait quelle est sa nouvelle proie, mais tant qu'il ne met pas en danger les civils, il n'y a pas de problème. De tout façon, si cela arrivait, les agents de la loi savent pertinemment que ce serait l'occasion d'obtenir une compensation un peu plus importante qu'à l'accoutumée. De ce fait, si Richard est connu de tous les policiers, ceux-ci le respectent et l'appelle encore « Monsieur », comme du temps de son écrasante fortune.
Depuis un certain temps cependant, des zombies en phase 2 ont décidé que la menace Swanson devenait bien trop grande et avait assez duré. Si certains parmi eux le considéraient comme une véritable légende, le croque-mitaine des zombies en quelque sorte, ils se sont désormais regroupés et ont décidé de chasser le chasseur pour lui montrer qui est la véritable proie...

Description et interprétation : Du temps de ses voyages, Swanson parvenait à garder la ligne mais depuis qu'il est devenu véritablement sédentaire, il a pris un certain embonpoint. Il reste cependant en grande forme physique et cela n'a fait qu'augmenter sa masse et sa puissance. Il est de taille moyenne et porte généralement une barbe courte et poivre et sel, comme ses cheveux coupés de manière presque militaire. Ses yeux sont d'un bleu glacial et sont relativement sensibles à la lumière, il les protège presque en permanence par une paire très coûteuse de verres fumés dès que le soleil se montre un peu trop insistant. Heureusement, le climat de Chicago et de sa proche banlieue fait que le brouillard se lève souvent, ce qui l'empêche d'être ébloui même si cela limite d'une toute autre manière son champ de vision. Swanson déteste cela, surtout quand il est en chasse... Pour lui les conditions doivent être optimales, sinon l'adversaire aura l'avantage. Cela fait longtemps qu'il ne porte plus de costumes, sauf lorsqu'il doit rencontrer son banquier ou est invité -rarement désormais- à une réception mondaine. Il arbore plus fréquemment des vêtements utilitaires et souvent même sa vieille veste de safari par pure nostalgie. Il dissimule sous ses vêtements un gilet pare-balles et de multiples protections de son cru. Lorsqu'il sent qu'une chasse risque de mal tourner, il sort d'un sac usagé mais pratique une espèce de minerve qu'il s'est spécialement confectionné et se l'enroule autour du coup. Celle-ci n'entrave pas trop ses mouvements latéraux même si elle le démange fortement et lui donne un style quelque peu atypique. Son sac contient plusieurs boites de cartouches, un revolver de rechange, une lampe torche, des allumettes et un petit jerrican d'essence. Sur lui, il porte pendant ses chasses un couteau de chasse le long de sa jambe gauche, une machette au côté, un revolver dans son holster et un fusil longue portée en bandoulière. Il a foi en cet équipement et en ses compétences mais sait parfaitement qu'il pourrait aisément passer pour un fou dangereux. Il ne s'en moque pas véritablement mais la chasse passe tout simplement au premier plan pour lui, et une telle chasse réclame un tel équipement...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire